humidité mur
humidité mur

Remontée capillaire et humidité dans un mur d’une maison.

La remontée capillaire est un phénomène qui peut arriver par la faute ou non du propriétaire. En effet, s’il s’est bien renseigné sur les lieux de construction de sa maison avant d’entamer les travaux de construction, ce phénomène n’aurait pas sa raison d’être. Pour en savoir plus sur la remontée capillaire, continuez votre lecture.

Demandez des devis gratuits pour vos travaux d’infiltration dans les murs

Qu’est-ce que la remontée capillaire ?

La remontée capillaire est un phénomène par lequel l’eau monte à travers les murs qui sont enterrés. C’est notamment dû à la porosité de ces derniers qui permet ensuite la montée de l’eau de façon progressive.

Quels sont les types de murs les plus atteints par la remontée capillaire ? Il y a, en effet, quelques caractéristiques qui induisent à ce phénomène, à savoir :

  • Un mur en contact direct avec l’eau : c’est dans le cas d’un mur construit non loin d’un puits d’eau ou d’un point d’eau comme les lacs et les rivières.
  • Un mur très poreux : ce sont les murs qui ne sont pas imperméables. C’est notamment à cause du matériel de construction.
  • Un mur capillaire : c’est un mur doté d’un réseau capillaire trop fin pour permettre la remontée d’eau.

Des professionnels de votre région estiment vos travaux d

Quels sont les signes et les causes de la remontée capillaire ?

Nombreuses peuvent être les causes qui provoquent la remontée d’eau dans les murs. Vous pouvez également voir des signes qui vont vous inciter à prendre les décisions rapidement.

Les causes de la remontée capillaire

Parmi les causes qui amènent à la remontée d’eau en fonction du terrain, on peut citer :

  • Un lieu de passage fréquent de voiture : ces dernières créent des vibrations qui causent des fissures souterraines. C’est très palpable lors des passages des camions et des gros véhicules.
  • La végétation reste également l’une des causes de la remontée capillaire. Elle contient de l’eau et prive aussi le mur de la chaleur du soleil, ce qui est une combinaison néfaste pour la façade.
  • Une maison bâtie sur un terrain marécageux ou près d’un point d’eau,
  • Une arase étanche discontinue,
  • L’étanchéité de la fondation,
  • Une évacuation sous-dimensionnée ou bouchée.

Les signes à l’intérieur

Il y a différents signes qui peuvent prouver que votre mur est victime d’une remontée capillaire. Le premier signe très concret est l’apparition de salpêtre. C’est un sel de pierre qui apparaît dans les murs intérieurs et qui abîment ces derniers. Il est de couleur blanchâtre et reste très visible sur les parties humides. Ensuite, il y aura l’apparition de petits champignons. Outre cela, vous pouvez voir que votre papier peint se décolle. La colle qui le tient en place est dépérie par l’humidité. Par ailleurs, le revêtement du sol devient également pourri, sans oublier la dégradation des plâtres et des enduits.

Les signes à l’extérieur

À l’extérieur, vous pouvez voir des auréoles et des cloques, mais il y a également la dégradation des crépis. De plus, vous pouvez voir sur vos murs les traces de la remontée d’eau, avec une partie vraiment humide.(Demandez des devis gratuits pour une intervention de traitement de l’humidité!)

Les solutions apportées

Différentes procédures existent pour éliminer les eaux contenues dans vos murs et dans le sol, à savoir le drainage, le cuvage, l’assèchement, l’injection de résine, etc.

Toutefois, avant la prise de décisions, il est important de consulter l’avis d’un professionnel et opter pour ses services. Le traitement d’une remontée capillaire est, en effet, une opération délicate et une erreur peut présenter des risques pour la durabilité de votre maison. De plus, cela pourrait encore aggraver le cas actuel. Si vous constatez donc des signes de remontée capillaire, le premier réflexe est de contacter les spécialistes dans le domaine pour faire un constat complet.