Le ragréage extérieur s’utilise pour corriger le sol, que ce soit le sol d’un balcon, d’un garage ou d’une terrasse. Ragréer une terrasse permet ainsi de l’aplanir, par exemple en prévision de la pose d’un revêtement de sol. La réalisation de ragréage de terrasse nécessite l’usage de produits spécifiques, et l’application d’une bonne méthode. Faire un ragréage de terrasse nécessite l’utilisation d’un mortier fluide autonivelant, appliqué par déversement. Ainsi, le ragréage d’une terrasse permet d’avoir une surface impeccable et toute neuve.

Demandez des devis gratuits pour vos travaux de terrasse

Les prérequis pour faire un ragréage sur une terrasse

Avant d’effectuer des travaux de rénovation de terrasse qui s’avèrent plus ou moins fastidieux, il est indispensable de procéder à un état des lieux. Cela vous permet de déterminer au préalable les opérations à entreprendre :

  • Vous remarquez que le sol est usé ou abîmé seulement par endroit et qu’il adhère encore à la maçonnerie ? Dans ce cas, il vous est possible de mettre en place directement un nouveau carrelage sur l’ancien. Néanmoins, ce procédé engendre une surépaisseur dont vous devez tenir compte lors d’un ragréage extérieur pour terrasse. On fera notamment attention à ce que cette surépaisseur ne gêne pas l’ouverture des portes attenantes à la terrasse.
  • En revanche, si les anciens carreaux sont décollés ou fendus, le choix qui s’offre à vous est de retirer le carrelage existant. Si la mise à nue de la dalle permet une remise à zéro, la surface est plus ou moins irrégulière. Souvent, un double encollage des carreaux et un mortier-colle est suffisant. L’application d’un ragréage extérieur est indispensable pour retrouver une différence de niveau allant jusqu’à 15 mm, voire 20 mm.

Si vous hésitez entre ragréer une terrasse ou encore poser du carrelage sur du carrelage, mieux vaut être sûr de l’état actuel du revêtement. Retirer un ancien carrelage de terrasse et procéder à un ragréage offrira toujours un meilleur résultat à long terme. Mais cela sera aussi plus fastidieux et plus complexe.

Les étapes de ragréage d’une terrasse.

Le ragréage d’une terrasse s’effectue en suivant quelques étapes essentielles, que nous allons lister ici :

1. Préparer le sol au ragréage

En premier lieu, il est nécessaire de bien préparer le support à ragréer. Durant cette phase, plusieurs étapes sont nécessaires :

  • Si nécessaire, retirez l’ancien revêtement de sol de la terrasse.
  • Par la suite, nettoyez parfaitement le support à ragréer.
  • Si nécessaire, retirez tous les éléments qui pourraient nuire à l’adhérence comme les tâches, la laitance, les peintures et autre.
  • Ensuite, vous devez appliquer un primaire d’accroche et poser une bande périphérique sur les bords juxtaposant un mur.
  • Enfin, coffrez la surface à l’aide des planches de coffrage ou cales en bois pour contenir le mortier.

2. Fabriquer l’enduit de ragréage et appliquer le produit

Pour fabriquer l’enduit de ragréage, équipez-vous d’un sac de ragréage extérieur. Mélangez ensuite la poudre avec de l’eau, tout en tenant compte de l’indication du fabricant. Une fois prêt, l’enduit de ragréage s’applique par coulage. Songez à bien étaler le mortier sur la partie à traiter.

Puis, celui-ci va se mettre en place tout seul grâce à sa propriété autolissante. Si votre terrasse présente une pente, le ragréage suivra cette pente. Sinon, veillez à ce que le produit s’étale correctement sur toute la surface de la terrasse

3. Respecter le temps de séchage du ragréage

Une fois l’enduit de ragréage mis en place, il est conseillé de bien respecter le temps de séchage du ragréage. En général, la durée varie en fonction du revêtement que vous voulez poser.

Il existe des produits de ragréage décoratif, c’est-à-dire un ragréage extérieur de couleur. Ce dernier est spécialement conçu pour rester nu, tout en procurant un joli aspect à la surface.

Recevez des devis 100% gratuitement pour vos travaux de terrasse

Quel mortier pour un ragréage de terrasse ?

Faire un ragréage extérieur consiste à niveler une dalle en béton ou une chape, à l’aide d’un mortier fin. Pour obtenir un résultat optimal, vous devez utiliser un mortier de ragréage adapté à la nature du support, afin d’avoir un ragréage pour terrasse réussi.

Dans le cas où vous ne pouvez pas réaliser la pose du carrelage de suite, choisissez un ragréage qui peut rester nu. Pour rattraper des inégalités de niveau assez importantes d’environ 50 mm par exemple, créez une pente ou des marches d’escalier. Pour cela, vous pouvez utiliser un mortier spécial comme Weberfloor 4040.

Bien sûr, il existe bien d’autres types de mortier de ragréage adapté pour une terrasse. Pour vous faire accompagner, n’hésitez pas à demander des devis de ragréage à plusieurs professionnels de votrre région.