Etapes d'isolation sous toiture

L’isolation sous toiture consiste à poser l’isolant sous la couverture, entre les chevrons de la charpente. L’isolation de sous toiture nécessite donc le démontage de la couverture. Pour savoir comment isoler une sous-toiture, vous devez connaître les différentes techniques de pose d’isolation sous toiture. Mais encore faut-il savoir comment mettre l’isolant sous toiture. L’isolation sous tuiles demande l’intervention d’un professionnel.

Exigez gratuitement des devis pour vos travaux d’isolation

Comment isoler les rampants de sous toiture ?

Les rampants désignent les parties en pente du toit. Pour isoler correctement les rampants, vous avez le choix entre deux méthodes, notamment l’isolation en simple ou en double couche. Le choix dépendra de la performance thermique visée. En neuf, l’idéal est de viser une résistance thermique supérieure ou égale à 8 m². K/W.

Par ailleurs, le choix en matière d’isolant est nombreux pour les rampants. Parmi les plus utilisés, il y a la laine de roche et la laine de verre. Cette dernière doit être assez épaisse pour offrir une performance thermique élevée. L’isolation sous rampant peut être réalisée à l’aide d’un panneau rigide ou semi-rigide. Si le toit dispose d’un écran de sous toiture HPV, vous pouvez utiliser la hauteur totale du chevron pour fixer le premier lit d’isolant. Sinon, il convient de laisser une lame d’air de 2 cm minimum sous les liteaux pour poser l’isolant.

100 % gratuit : devis d’isolation de toiture

Étapes de pose d’isolation sous toiture

Pour isoler une sous-toiture, vous devez suivre quelques étapes.

1. La pose de la première couche d’isolant

Parmi les techniques d’isolation sous toiture, il y a l’isolation en simple couche. C’est l’option la plus rapide et la moins coûteuse. La mise en place des panneaux se fait de manière transversale aux chevrons. Vous devez commencer par mesurer l’espace entre les chevrons. Ensuite, coupez les panneaux 10 mm plus larges que la distance entre les chevrons et coincez l’isolant entre eux. Veillez à ce que l’isolant épouse parfaitement les chevrons pour limiter les ponts thermiques.

2. La pose de la deuxième couche d’isolant

Dans le cas d’une isolation sous toiture en double couche, la pose d’une seconde couche d’isolant est indispensable. Cela permet d’obtenir un haut niveau de performance thermique. Cela dit, celle-ci est plus chère que l’isolation en simple couche. Pour la technique à double couche, deux solutions constructives existent. La première se fait avec des chevrons perpendiculaires rapportés. Cette solution convient aux parements de finition bois. La seconde se fait avec des suspentes d’isolation qui convient mieux pour une finition avec des plaques de plâtre.

3. La pose de pare-vapeur et de parement

Une fois l’isolant en place, vous devez installer un pare-vapeur hygrovariable sous l’isolant, sur le côté chaud de la pièce. Le frein vapeur permet de limiter les transferts d’humidité et d’éviter les condensations. Sachez que la pose de parement est également obligatoire. Pour ce faire, vous devez visser les plaques de plâtre directement sur les rails métalliques. Pour faire passer les gaines électriques tout en conservant l’étanchéité, vous pouvez utiliser des entretoises. Ces dernières créent un espace entre le frein vapeur et le parement servant de vide technique.

Recevez des devis professionnels d’isolation de toiture

Les précautions avant d’isoler une sous-toiture

Avant d’entamer les travaux d’isolation sous toiture, vous devez impérativement effectuer un bilan de l’état de votre couverture et de la charpente. Pour cela, il convient de :

  • Vérifier qu’aucune infiltration ne provient du toit. S’il y a une fuite, il est impératif de l’arrêter et de revoir entièrement l’étanchéité à l’eau de votre toit.
  • Contrôler les éléments de la charpente qui pourraient être dégradés. Renforcez ou remplacez les pièces défectueuses si besoin, car elles peuvent nuire à votre toiture et compromettre vos travaux d’isolation.
  • Voir s’il y a des insectes xylophages dans la charpente. Si oui, profitez de la mise à nu de la charpente pour appliquer un traitement curatif ou préventif.

Par ailleurs, dans le cas d’une isolation sous toiture d’une maison neuve, vous devez obligatoirement réaliser une étude thermique. Cette dernière validera si la composition des parois sélectionnée est conforme aux normes en vigueur.