Conseils d'isolation de toiture

Isoler le toit de sa maison est une priorité pour réaliser des économies et éviter les variations de température. Encore faut-il savoir comment bien isoler un toit. Il existe de nombreuses méthodes pour isoler un toit. En effet, isoler une toiture peut se faire soit de l’intérieur, soit depuis l’extérieur. La méthode choisie dépend entre autres de votre type de toit et de ses contraintes.

Demandez des devis professionnels d’isolation de toiture

Isoler un toit par l’intérieur

L’isolation de toit par l’intérieur est généralement la plus prisée, car elle est à la fois pratique et moins chère. Pour isoler de manière efficace votre toit par l’intérieur, différentes méthodes sont envisageables. La première consiste à isoler le toit sous rampants. Cette solution requiert une accessibilité aux combles. L’isolation sous rampants consiste à installer l’isolant entre les chevrons de la charpente. Plusieurs matériaux isolants peuvent être utilisés, dont les plus courants sont :

  • La laine de verre,
  • La laine de roche,
  • L’ouate de cellulose,
  • La mousse polyuréthane.

Qu’importe l’isolant choisi, il convient d’installer une membrane protectrice comme un pare-vapeur pour éviter la formation de condensation. L’autre méthode pour isoler un toit par l’intérieur consiste à isoler les combles perdus. Cette méthode peut se faire de deux façons. Vous pouvez opter pour le système de soufflage au sol permettant de souffler l’isolant directement au sol. Facile à appliquer, cette solution est la solution privilégiée pour les combles perdus. Vous pouvez aussi opter pour la pose de plaques d’isolation. Pour cela, l’isolant est déroulé sur le sol, les planchers en bois ou en béton. Un pare-vapeur viendra ensuite couvrir l’isolant pour limiter les ponts thermiques.

Gratuits : devis d’isolation de toiture

Les différentes techniques pour isoler un toit par l’extérieur

Il existe 3 techniques différentes pour isoler un toit par l’extérieur.

La méthode du sarking

La technique du sarking est une solution très courante pour l’isolation de toiture par l’extérieur. Elle est en général destinée aux toits traditionnels en pente. Elle est à proscrire pour les toitures-terrasses. Plus ou moins compliquée à mettre en place, l’isolation de toit par sarking demande de respecter plusieurs étapes. Pour faire simple, le sarking consiste à installer l’isolant sur l’ancien toit, puis à poser une nouvelle toiture par-dessus. On privilégie souvent la laine de verre, la fibre de bois ou le polyuréthane pour ce type d’isolation.

La méthode des caissons chevronnés

Contrairement au sarking, cette méthode est simple à mettre en place. Elle consiste à installer sur les pannes de la charpente des caissons préassemblés. Une fois les caissons bien en place, vous n’aurez plus qu’à poser les contre-liteaux. Ensuite, vous pouvez recouvrir le tout du revêtement de toit de votre choix : bardage, ardoise, tuile ou autre. Privilégiez le polyuréthane ou le polystyrène expansé pour cette technique.

La méthode de panneau sandwich

Comme son nom l’indique, l’isolant est pris en sandwich entre une face décorative et un revêtement extérieur. Il peut s’agir d’un revêtement en tôle, en zinc, en bois ou autre. Cette méthode a l’avantage d’être facile et rapide à installer. Elle convient pour n’importe quel type de toit et est conforme à la réglementation thermique, la RT 2012. En général, on utilise la laine minérale comme la laine de verre ou de roche pour cette technique. Mais il est aussi possible d’utiliser d’autres matériaux comme le polyuréthane.

Recevez des devis gratuits d’isolation de toiture

Comment isoler un toit en fibrociment ?

Le toit en fibrociment compte de nombreux avantages, à savoir :

  • Léger et économique,
  • Résiste très bien au gel et à la chaleur,
  • Imperméable.

Pour isoler un toit en fibrociment, il est conseillé d’opter pour une membrane en polyéthylène étanche à l’air. Cela permet de supprimer les ponts thermiques. Pour ce faire, fixez-la à l’aide d’un ruban adhésif double-face sur les profilés d’ossatures. Elle permet ainsi de couvrir l’ensemble du rampant en débordant sur les surfaces adjacentes. L’isolation par l’extérieur est le plus souvent recommandée pour ce type de toit. Par ailleurs, privilégiez une isolation avec un système de surtoiture sans perçage. Pour cause, le perçage ou le sciage des plaques est interdit si celles-ci contiennent de l’amiante.