Une toiture mal isolée engendre d’importantes pertes de chaleur. Isoler le toit-terrasse permet de réduire vos dépenses en chauffage. L’isolation d’un toit-terrasse se fait en général par l’extérieur. Vous avez le choix entre différents isolants pour toiture-terrasse et plusieurs techniques d’isolation de toit plat. Un toit-terrasse bien isolé résiste mieux aux intempéries et aux variations de température.

Recevez des devis gratuits pour l’isolation de votre toit-terrasse

L’intérêt de l’isolation de toiture-terrasse

L’isolation d’une toiture plate vous permet de réduire jusqu’à 30 % les pertes de chaleur occasionnées par le toit. C’est la solution idéale pour réaliser des économies sur votre facture de chauffage. De plus, grâce à une bonne isolation, vous améliorez votre confort thermique, en été comme en hiver. De même, cela permet de protéger votre maison des nuisances sonores de l’extérieur. L’autre avantage de l’isolation du toit plat est qu’elle contribue à augmenter la valeur de votre maison en cas de revente.

Il existe différentes techniques pour isoler un toit plat. Chaque procédé offre ses propres avantages et caractéristiques. En outre, le choix d’un isolant pour toit plat est plus limité qu’un toit en pente. Pour cause, l’isolant utilisé doit répondre à certaines caractéristiques comme la solidité. Pour un toit difficile d’accès, vous pouvez, par exemple, choisir la laine de roche ou la mousse résolique. Dans le cas inverse, préférez la mousse polyuréthane, les panneaux de liège ou en verre cellulaire.

Les différentes méthodes d’isolation d’une toiture-terrasse

Ainsi, l’isolation d’une toiture-terrasse se fait par l’extérieur pour permettre une meilleure étanchéité du bâtiment.

L’isolation inversée

Ce type de procédé consiste à poser l’isolant sur la membrane d’étanchéité. L’isolation inversée est surtout utilisée dans le cadre d’une rénovation quand la couche d’étanchéité est en bon état. Par contre, cette technique comporte des inconvénients non négligeables sur le long-terme. Avec cette méthode, l’isolant n’est pas à l’abri de l’humidité et perd petit à petit son efficacité. Il est déconseillé d’utiliser l’isolation inversée pour une toiture-terrasse à ossature bois, car le bois est perméable à l’humidité et demande une étanchéité irréprochable.

L’isolation conventionnelle

L’isolation conventionnelle est le procédé le plus utilisé et le plus recommandé pour isoler un toit plat. Cette méthode consiste à installer une couche d’isolant entre la membrane d’étanchéité et le pare-vapeur. Ce dernier doit aussi être installé sur le support. Ce type d’isolation présente une excellente performance et offre une meilleure protection aux matériaux isolants. Cela permet à l’isolant de durer plus longtemps. De plus, elle ne nécessite pas le lestage et son entretien est facile.

L’isolation végétale

En ce qui concerne l’isolation végétale, elle présente de nombreux avantages. Outre son aspect esthétique et écologique très apprécié, elle permet de renouveler l’air grâce aux plantes qui libèrent du CO2. L’isolation végétale permet également d’amortir le flux de l’eau pour un meilleur écoulement. Cet élément peut être important dans les régions à fortes intempéries.

Recevez 5 devis gratuits de professionnels pour vos travaux d’isolation

Critères de choix de l’isolant pour toit plat

Pour choisir le bon isolant pour votre toiture-terrasse, vous devez tenir compte de 2 éléments, à savoir :

  • La conductivité thermique lambda permettant de déterminer le pouvoir du matériau isolant à laisser passer la chaleur. Plus cette conductivité est faible, plus l’isolant présente une performance thermique optimale. Privilégiez donc les isolants avec un lambda moins élevé.
  • La résistance thermique : celle-ci permet de définir la capacité de l’isolant à résister au chaud et au froid. À l’inverse du lambda, plus la résistance thermique est élevée, plus l’isolant est performant.

Vous devez savoir que l’épaisseur de l’isolant permet aussi de définir la performance de l’isolant. La performance en isolation thermique est directement liée à l’épaisseur de l’isolant. En outre, d’autres facteurs doivent également être considérés quant au choix de l’isolant. On parle ici de sa longévité, de son esthétique, de ses propriétés au niveau de l’installation et de sa performance sonore.