mortier

Le mortier bâtard est un mélange de mortier chaux, de ciment et de sable. Il est couramment utilisé en tant que couche d’enduit, scellement de blocs ou mise en place de tuiles. En réalité, l’utilisation du mortier bâtard est un peu spéciale du fait que ses proportions seront en fonction de ce que vous souhaitez réaliser. Retrouvez les détails dans cet article.

Demandez des devis gratuits pour vos travaux de construction

Qu’est-ce qu’un mortier bâtard ?

Le mortier bâtard est aussi connu sous le nom de mortier de chaux et ciment. En effet, il résulte d’un mélange entre ces deux matériaux de construction. Le ciment lui procure de la résistance, tandis que la chaux lui apporte de la souplesse. L’usage de ces deux liants donne un mortier résistant, une prise plus rapide grâce au ciment, suffisamment gras et onctueux grâce à la chaux. Le tout lui procure une facilité de prise en main. Ce type de mortier se fabrique soi-même ou peut s’acheter tout prêt.

En matière de proportion, il faut en général 1 sac de ciment et 1 sac de chaux pour 30 seaux de sable et 80 à 100 litres d’eau. Pour le mélanger, vous devez utiliser une auge ou un bac de gâchage. Il est préférable de commencer par mélanger à sec les différents composants avant d’y ajouter de l’eau. Dès lors où le mélange est homogène, le mortier est appliqué à la truelle. Toutefois, pour gagner du temps dans la préparation de volumes importants lors de gros travaux, il est préférable d’utiliser une bétonnière pour gâcher le mortier bâtard.

Comment utiliser du mortier bâtard ?

L’utilisation du mortier bâtard est assez simple. Il suffit de mettre le bon dosage et la quantité nécessaire pour la maçonnerie.

Usage du mortier bâtard

Ce type de mortier peut être utilisé dans différents travaux de maçonnerie, notamment le scellement de tuiles. Il s’agit d’une utilisation courante. En n’utilisant que du ciment, le scellement risque d’être trop rigide et peut provoquer des ruptures. Le mortier bâtard est également utilisé comme enduit, surtout pour réaliser le dégrossi. Ce dernier est la deuxième couche d’enduit. Il se met entre le gobetis et la finition.

Dosage du mortier bâtard

Le dosage du mortier bâtard se fait en fonction de ce que vous souhaitez faire. Par exemple, un dosage entre 200 et 250 kilos est parfait pour du parpaing. Si vous voulez réaliser de l’enduit du genre enduit taloché, le dosage sera un peu plus maigre, c’est-à-dire environ 150 kg. Pour de la tuile, il vaut mieux procéder en 2 temps. D’un côté, faire un ciment bâtard pour le scellement de tuiles avec 200 kg environ. De l’autre côté, vous pouvez réaliser une couche de finition très fine que vous allez pouvoir lisser et doser entre 200 et 300 kg.

Gâchage du mortier bâtard

Il faut commencer par mélanger les différents matériaux du mortier. L’homogénéité de ce mélange doit être parfaite avec une couleur uniforme. Au préalable, il vaut mieux apporter l’auge sur le chantier. En effet, vous devez gâcher le mortier sur place, puisque durant le déplacement, l’homogénéité peut faiblir. Après cela, ajoutez de l’eau et malaxez. Le volume d’eau dépend de la granulométrie du sable. Un sable fin requiert beaucoup plus d’eau qu’un sable à grain moyen.

Des professionnels proche de chez vous estiment gratuitement vos travaux

Les avantages du mortier bâtard

Les différences entre les divers types de mortier se trouvent dans le dosage et la grosseur du sable. Le mortier bâtard permet de lier plusieurs éléments de la construction les uns aux autres tels que les pierres, les briques ou les carreaux. Ainsi, il est impératif de faire un mortier de qualité pour garantir la solidité de l’ouvrage.

En faisant office de mortier de jointement, le mortier bâtard permet de réaliser des joints de parement entre les différents constituants de la construction. Certes, il garantit l’étanchéité d’une maçonnerie et renforce les murs sur une vieille maçonnerie. En plus d’être solide et résistant, le mortier bâtard joue également un rôle esthétique dans la décoration.