Les travaux de ravalement de façade peuvent être financés par la souscription d’un prêt bancaire. Le prêt travaux pour ravalement de façade s’adresse aussi bien aux propriétaires qu’aux bailleurs, du moment que l’habitat est la résidence principale. Dans le cas d’un prêt pour travaux en copropriété, c’est le syndic qui doit faire la demande. Ce type de prêt peut prendre différentes formes, que nous allons examiner ici.

Recevez des devis gratuits pour vos travaux de ravalement de façade

Démarches pour obtenir un prêt travaux pour ravalement de façade

Pour obtenir un prêt pour travaux de ravalement de façade auprès d’une banque ou autre établissement financier, vous devez avant tout définir votre projet dans ses moindres détails. Cette étape passe surtout par l’établissement de plusieurs devis auprès de différents prestataires. De cette manière, vous connaissez le prix d’un ravalement de façade, et donc la somme à emprunter.

Ensuite, n’hésitez pas à le demander auprès de plusieurs organismes prêteurs pour recevoir différentes offres et trouver le meilleur taux de prêt travaux.

Une fois que vous avez choisi votre organisme prêteur, vous devez monter un dossier et le déposer. Ce dernier doit renfermer bon nombre de justificatifs à savoir :

  • Devis de ravalement de façade,
  • Derniers relevés de compte,
  • Justificatifs de revenus,
  • Dernier avis d’impositions, etc.

Naturellement, plus votre dossier bancaire vous met en valeur, et plus il sera facile d’emprunter de l’argent pour faire un ravalement de façade.

Les différents prêts travaux pour ravalement de façade

Il existe différentes solutions de financement dans le cadre des travaux de rénovation d’habitat comme le ravalement de façade. Ces solutions peuvent s’avérer nettement plus avantageuses qu’un prêt bancaire, en particulier si vous avez des revenus faibles.

Les prêts de l’ANAH

L’ANAH (Agence Nationale d’Amélioration de l’Habitat) peut accorder une aide pour le financement de travaux dans les logements ou les immeubles anciens. Ce prêt est destiné aux propriétaires louant ou occupant la maison concernée. Aussi, il s’adresse au syndicats de copropriétaires qui cherchent à réaliser des travaux dans les parties communes et équipements communs tels que la façade de l’immeuble.

Le prêt est à l’échelle de 50 % de la valeur totale des travaux HT, c’est-à-dire un montant de 25 000 euros maximum dans le cas de gros travaux de transformation de l’habitation.

Si vous êtes propriétaire, notez que l’ANAH propose également différentes aides à la rénovation de l’habitat. N’hésitez pas à les contacter pour en savoir plus.

Le prêt de la CAF

La Caisse d’allocation familiale ou CAF peut également accorder un prêt pour un ravalement de façade. Autrement dit, tout ce qui concerne l’amélioration d’un habitat.

Ce prêt à taux réduit s’applique uniquement à un logement principal, quelles que soient votre situation familiale et vos sources de revenus. Le prêt de la CAF à 1 % peut aller jusqu’à 80 % du montant total des travaux.

Les prêts aidés

Il existe plusieurs prêts aidés qui peuvent vous donner un coup de pouce pour financer vos travaux de ravalement de façade. Ces prêts peuvent être accordés soit par l’État soit par les collectivités locales. Ces prêts sont régentés et répondent à des critères d’obtention bien précis.

Parmi les prêts aidés les plus connus, on peut citer l’Écoprêt à taux zéro. Ce prêt est destiné à financer les travaux de rénovation énergétique, pour limiter la consommation énergétique et l’émission de gaz à effet de serre.

Recevez 5 devis gratuits pour vos travaux de ravalement

Comment effectuer un prêt travaux pour ravalement de façade en copropriété ?

Le syndic des copropriétaires peut souscrire un prêt bancaire collectif pour financer des travaux comme le ravalement de façade. En effet, ce prêt permet d’obtenir les fonds nécessaires pour démarrer les travaux, ce qui rend le coût du ravalement d’une façade plus facile à supporter.

Deux cas peuvent donc se présenter :

  • D’un côté, le syndic peut souscrire un prêt directement. Autrement dit, il négocie le prêt auprès de différents établissements bancaires. Une fois le prêt souscrit, les échéances sont accréditées au compte du syndic des copropriétaires. Ce qui engendre une importante répercussion sur le montant des charges courantes des copropriétaires. Cette forme de prêt est moins avantageuse, car non seulement les copropriétaires supportent tout l’emprunt, mais le dossier est aussi plus long à monter.
  • L’autre cas concerne le prêt collectif à gestion individualisée, bien que son coût soit plus élevé. En l’occurrence, chaque copropriétaire peut emprunter pour l’intégralité de sa quote-part de travaux pour une fraction uniquement. Il peut même ne pas souscrire un prêt.

Théoriquement, toutes les banques peuvent proposer un prêt à la copropriété pour le ravalement de façade.